Education·Humeur·Santé

C’est l’histoire d’un petit garçon, d’un RGO et d’une magicienne

Il était une fois un petit garçon. Un petit garçon glouton qui, à 2 mois et demi, s’est quasiment arrêté de manger. Hurlements au moment des biberons, pas plus de 40 ml de lait ingérés…
Rapidement, le verdict tombe : RGO.

Publicités
Education·Humeur

Porter son bébé, un plaisir inattendu

Après le cododo, le portage. Certains penseront que je subis les effets de mode.
En réalité, entre ma 1ère grossesse et la 2e, 3 ans se sont écoulés et j’ai eu connaissance de nouvelles « pratiques ». Je n’ai pas foncé tête baissée mais je m’y suis intéressée un peu par hasard.

Education·Humeur

Le cododo et moi…

Je crois pouvoir dire que je fais partie de ces femmes qui n’avaient pas réellement de principe avant de devenir Maman. Que celui qui un jour m’a entendu dire : « moi j’élèverai mes enfants comme-ci ou comme-ça » lève le doigt.
Concernant Hector, j’espérais que ce soit le même modèle que son frère question sommeil. Mais non. Il a choisi une autre voie, celle où il est bon d’être scotché à sa mère, y compris la nuit. Je ne m’y attendais pas. J’ai mis un certain temps à comprendre, à m’adapter.

Humeur

Et puis nos larmes ont coulé…

Mon grand Martin. Mon grand Martin à qui je confie déjà trop de responsabilités. Tu as endossé ce rôle de grand frère il y a quelques semaines et tu assures. Tu assures et tu rassures. « Hector, mon p’tit frère, mon p’tit chou. Ça va aller. Tu as le droit de pleurer, tu ne sais pas parler. »

Grossesse·Humeur

Non, une grossesse n’est pas forcément merveilleuse

Avec un tel titre, je sais que je vais m’attirer les foudres de certains.
« Tu te rends compte de la chance que tu as d’être enceinte ? » 
« La grossesse n’est pas une maladie ! »
« C’est absolument formidable de porter la vie. »
Evidemment que c’est une chance d’attendre un enfant. Mais la grossesse n’est pas pour autant une partie de plaisir. Pas pour tout le monde. Et se taire serait la pire des choses car nous sommes nombreuses à ne pas idolâtrer et apprécier ce moment.

Education·Humeur

Le point un mois après la rentrée scolaire de Martin

Voilà. On y est. Martin va en prendre grosso modo pour 15 à 20 ans.
On parle d’école, de cours, d’études évidemment.
Cela fait bien 8 mois qu’il nous bassinait avec l’école.
Et je crois qu’entre le 3 septembre dernier et aujourd’hui, sa vision des choses a un peu changé.