Education·Humeur

Non-croyante, j’ai baptisé mon fils à l’Eglise

Une contradiction dans le titre ? Légèrement 😊 Posons déjà les bases. J’ai moi-même été baptisée enfant mais je ne suis pas croyante. Je ne vais pas entrer dans un débat sur la religion ou les religions, ce n’est nullement l’objectif.

J’aime visiter les édifices religieux en France et à l’étranger, connaître l’histoire de ces lieux. Mais je ne fredonne même pas les chants religieux lors de cérémonies. Pas de signe de croix et tout ce qui va avec. La croyance en une religion est un acte sincère et j’aurais l’impression de jouer un rôle et de ne pas être sincère justement en effectuant ces signes. C’est un choix que je fais, qui m’appartient et je ne juge en aucun cas, les personnes croyantes ou non qui agissent différemment. Il s’agit vraiment de décisions personnelles et il serait malvenu de donner son avis (je préviens les détracteurs et les trolls dès à présent, en douceur…).

Pourquoi alors faire le choix de baptiser son enfant à l’église ?

Lorsque Martin est né, nous avions choisi un parrain et une marraine. Nous avions en tête ce lien privilégié qui peut se développer entre un(e) parrain/marraine et son/sa filleul(e). Et nous voulions consolider ce lien à l’occasion d’une cérémonie et d’une fête familiale.

Avec le Barbu, nous avons pas mal discuté. Car un baptême civil me convenait très bien. Mais lui étant croyant (sans être pratiquant) préférait l’Eglise. Nous avons eu deux réunions de préparation lors desquelles je n’ai pas caché mon absence de croyance. J’avais prévenu le prêtre que je ne chanterai pas, que je ne signerai pas, etc. Lors de la cérémonie du baptême, il m’a fait des appels du pied, gentiment, à plusieurs reprises. C’était plutôt sympa au final.

Un second baptême

Alors vous vous dites, le 1er a été baptisé donc logique, ils font la même chose pour le 2e ! Eh bien oui mais en partie seulement. Ma vision des choses a changé. Martin est scolarisé dans une école privée depuis ses 3 ans (une autre histoire ça encore 😉) et dans son « cursus », il a une sorte d’ »initiation à la religion catholique ». Durant un an et demi, comme pour beaucoup d’enfants, il était compliqué de savoir ce que Martin avait fait en classe. Il racontait peu de choses de sa journée. En revanche, on savait tout, précisément, lorsque c’était lié à la religion. Et ses questions fusaient lors des visites d’édifices religieux.

Alors, je me suis mise à penser que peut-être, la religion, pourrait un jour aider mes enfants. Et ce n’est pas parce que moi, je ne crois pas en un Dieu en particulier que je ne crois en rien. Et ce n’est pas une raison pour que je laisse cette porte fermée pour mes garçons alors qu’ils pourraient en ressentir le besoin.

Lettre à mon enfant

Le week-end dernier, Hector a été baptisé à son tour. Le diacre qui officiait la cérémonie avait demandé aux parents des 4 enfants de dire pourquoi nous souhaitions faire baptiser notre enfant. Comme je suis un peu bavarde, je ne me suis pas limitée à une phrase ou deux. Je partage aujourd’hui avec vous ce texte que j’ai écrit. J’étais bien plus émue à sa lecture que je ne l’aurais imaginé. C’est moche les hormones 😊 !

« Nous présentons Hector à l’église pour qu’il soit baptisé. Hector, ton Papa est croyant. Moi, ta maman, je ne le suis pas. Et pourtant, ce choix de te faire baptiser nous le faisons véritablement à deux. Aujourd’hui, tu as 20 mois et tu n’as pas conscience de tout ce que cela signifie. Plus tard, tu comprendras et tu choisiras. J’espère que nous, tes parents, ton parrain, ta marraine, ton frère et tous tes proches, nous serons l’oreille attentive que tu attends. Que nous trouverons des réponses à toutes tes questions. Mais si un jour tu en ressens le besoin, saches que tu auras une autre communauté prête elle aussi à t’accueillir et t’écouter. Si nos mots ne parviennent pas à te montrer le chemin que tu peux emprunter, alors nous espérons qu’à travers cette communauté tu le trouveras. Quoiqu’il en soit, nous souhaitons te voir grandir, t’épanouir et trouver à ton tour la force d’aider et d’écouter tous celles et ceux que tu rencontreras sur ta route.« 

Je crois ne pas avoir grand chose à rajouter. Ces quelques lignes résument parfaitement mon état d’esprit actuel sur la croyance en une religion et ce qu’elle pourrait finalement apporter. Pour le reste, Hector a pleuré lorsque le diacre a versé l’eau bénite sur sa tête, il n’a pas voulu mettre l’écharpe blanche personnalisée à son nom et cousue par les bénévoles et il a tenté de draguer les jumelles de 6 ans qui se faisaient elles aussi baptiser en leur balançant son doudou à plusieurs reprises. Bref, une cérémonie haute en couleurs 😉 !

7 réflexions au sujet de « Non-croyante, j’ai baptisé mon fils à l’Eglise »

  1. Bonjour Madame
    Grand merci pour ce beau témoignage de sincérité et de liberté ! Nous nous sommes permis d’en parler sur le-samaritain.fr, web-revue cherchant à partager « confiance et espérance ». Votre récit en fait clairement partie !
    Plein de belles à votre famille et vous !

    Aimé par 1 personne

  2. j’ai lu votre texte avec attention et moi je le trouve particulièrement gnan gnan..Sachez qu’il y a aussi des non croyants qui ne baptisent pas leurs enfants ,ni ne les envoient dans des écoles religieuses .J’ai moi-même fait une petite part de ma scolarité dans une école saint machin où l’on est bien formaté.à un âge où l’on’ n’est pas capable de penser par soi-même.Vos enfants s’en expliqueront peut être avec vous dans quelques années.

    J'aime

    1. Heureusement qu’il y a de tout. Nous sommes dans un pays où la liberté existe à différents niveaux. Que ce soit sur la pratique ou non d’une religion ou sur la liberté de penser et de s’exprimer.
      Sachez que je serais toujours à l’écoute de mes enfants, peu importe le domaine. Confronter les points de vue de manière respectueuse est toujours enrichissant. Je ne vous retiens pas ici, bonne continuation !

      J'aime

      1. Je vais tout de même vous répondre respectueusement.je me méfie beaucoup des organisations catholiques qui n’appliquent pas souvent certains preceptes qu’ils défendent pourtant (ostracisme etc)J’ai eu une très mauvais expérience dans une de ces écoles (lycée) où la sexualité naissante des élèves étaient dénigrée rabaissée d’une manière malsaine.Certes ces écoles sont bien tradis.et véhiculent des positions qui ne sont pas les miennes.
        De plus être parent est pour beaucoup l’évènement majeur de la vie d’adultes,pour autant doit on exposer ses pensées,principes et surtout photos de ses enfants,n’est ce pas narcissique ?
        Bref vous verrez si votre blog est suivi avec un tel affichage est une bénédiction.
        Désolé de ne pas aller dans votre sens mais toutes les opinions existent et à coup sur je ne me sens pas dans mon élément ici,vous ne m’y reverrez pas.
        Bonne suite

        J'aime

  3. Bonjour Marie,

    Merci pour ce billet et votre belle démarche !

    Sachez que je fais parti d’une équipe de bénévoles qui préparent 80 baptêmes par an, dans une petite paroisse de campagne en Charente. Quelle joie de rencontrer des familles comme vous qui mènent une démarche authentique. Alors quand j’ai lu votre message ce soir, j’avais envie de vous écrire !

    Quel écho par rapport aux nombreuses personnes qui comme vous, se tournent vers le Baptême pour leur enfant, et qui pourtant, ne sont ni baptisées, ni croyantes. Elles veulent le meilleur pour leur enfant et étonnamment, elles se tournent vers le Baptême.

    Le petit message que je veux modestement témoigner (si un jour vous souhaitais découvrir le mystère de la Foi chrétienne) c’est de vous tourner vers Dieu et de demander à le rencontrer. La Foi est très étrange car il s’agit de l’expérience concrète d’une relation avec Dieu.

    Quand on pense à la Foi chrétienne, la première image qui vient c’est l’Eglise, le clergé, etc. Et bien sachez qu’une nouvelle génération de chrétiens se lèvent pour annoncer ce message d’amour, de joie et de charité envers notre prochain. La Foi c’est aimer, apprendre à aimer et apprendre à être aimé.

    Je vous souhaite une excellente continuation et beaucoup de joie dans votre vie de famille !

    Edouard.
    Un catho de 30 ans, décomplexé, heureux grâce à cette Rencontre qui l’anime 🙂

    J'aime

  4. Je viens de découvrir votre article sur le huff post. Je m’y retrouve tellement ! Je n’avais jusqu’à présent pas eu l’occasion de rencontrer quelqu’un qui a eu la même démarche que moi. Me concernant la 1ere étape fut le mariage, à l’église à la demande de mon mari ( je ne suis pas baptisée et viens d’une famille peu voire anti religieuse). La question du baptême s’est posée pour l’aîné qui fut baptisé, ce fut l’occasion de découvrir un peu plus la religion catholique , puis naturellement le 2e et mes jumeaux derniers nés furent baptisés. Il m’est très rapidement venu le sentiment que la religion pourrait leur apporter une force, un soutien supplémentaire face aux épreuves de la vie. S’en est suivi l’inscription en école catholique ( pas pour des questions religieuses de prime abord, même si je suis contente des valeurs qui y sont véhiculées), puis est venu le scoutisme où mes enfants s’épanouissent ( sgdf, catholique mais ouvert à tous ).

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s