Humeur

Stop, la coupe est pleine !

Voici ce qu’on appelle un billet d’humeur. Le ressenti d’une maman, d’une femme qui a envie de vacances, bordel !

bannière coupe pleine

Ces dernières semaines n’ont pas été reposantes. Non, vraiment pas.
Vous avez suivi l’épisode de « Martin à l’hôpital », un peu comme un mauvais feuilleton dont on attend la suite au prochain épisode et où l’on espère tous une fin heureuse.
Et puis comme si ça ne suffisait pas, on a investi contre notre gré dans un package familial « santé pourrie ».

Allez, je vous raconte toutes ces petites choses qui, cumulées, ont eu raison de ma patience.

Des nuits écourtées à l’hôpital

Ben oui, « hôpital » ça commence comme « hôtel ». Mais tu oublies le lit king size, les repas servis au resto et l’ambiance vacances.
Non, à la place, tu dors sur un lit de camp, jamais plus de 2 heures d’affilée entre le passage des médecins, infirmières & co, les crises de douleurs de Martin, ses crises de tremblement avec la fièvre… Tu te nourris de sandwichs ou de salades toutes faites et tu ne peux même pas descendre t’acheter un café à la machine car Martin est scotché à toi. D’ailleurs, tu n’as plus de bras puisqu’il ne peut pas poser le pied par terre mais qu’il veut quand même se balader dans les couloirs de l’hôpital.
Et le Terrible Two, c’est du pipi de chat à côté de la susceptibilité exacerbée de ton loulou.
Bref, pas besoin de déguisement de panda #cernes. TU ES UN PANDA.

lit hopital
Le Barbu a piqué mon lit de camp !

Reprendre un rythme normal de retour à la maison

Haha, quelle bonne blague, ça aussi tu oublies. Enfin, tu retrouves ton lit mais aussi ton réveil à 3h45. Ça, ça n’a pas changé. Mais Martin lui se réveille toujours la nuit avec des douleurs. Donc les nuits entrecoupées se poursuivent…
Et la susceptibilité du p’tit mec est toujours bien présente. Et côté patience… ben tu as épuisé ton stock donc l’ambiance est tendue.

lit

Et pour couronner le tout, l’inquiétude est à son comble puisque la maladie, le virus, bref le truc qui a pris possession de Martin reste inconnu. Donc tu passes ton temps à surveiller sans refiler ton inquiétude au gnome qui se déplace comme une tortue et réclame tes bras (et là, tu te dis que quelques séances de muscu n’auraient pas fait de mal).

La communication avec les docteurs

Voilà ce qui a fait grimper mon état d’énervement d’un cran. Voire même de 2 crans. Ou 10.
J’ai partagé avec vous le dernier mail envoyé par la pédiatre suite à ma relance quant aux derniers résultats attendus. Un mail froid, limite scandaleux et révoltant dans lequel elle ne demande même pas de nouvelles de Martin, de ses symptômes…
Et ça, je crois que c’était un peu la goutte d’eau.

J’ai été opérée à 13 reprises. Les hôpitaux et autres établissements de santé, ça me connaît. Les médecins aussi. Les erreurs également. Et pourtant, je donne toujours facilement ma confiance aux docteurs.
Mais là, ça touche à mon garçon et forcément, ces réactions limites sont blessantes.

04

Le package

Vous pensiez que c’était fini ? Ah non non ! J’avais prévenu en début de billet : on a opté pour un package familial « santé pourrie ».
Mon docteur généraliste, que je n’avais pas consulté depuis 2 ans et demi, a souhaité faire un p’tit bilan. Comme ça. Pour voir.

Eh bien on n’a pas été déçu du résultat : je fais de l’hypothyroïdie. 
Un truc trop bien qui peut apporter une fatigue persistance (J’AI !), qui affecte l’humeur (le Barbu, je te défends de témoigner !), qui provoque une sécheresse cutanée (je comprends mieux pourquoi les essais avec mes crèmes hydratantes se sont avérés infructueux) ou encore une prise de poids (pas certaine que la thyroïde y soit pour grand chose mais si je peux lui attribuer, ça me permettra de l’insulter un peu plus !)

La suite ? Un traitement. Le désormais célèbre Levothyrox. Vous savez, c’est ce médoc qui est pointé du doigt par de nombreux malades et associations notamment parce qu’il réveillerait des cancers endormis…

Bref, il ne m’a pas fallu 10 jours avant de ressentir les premiers effets secondaires : du sang dans le nez au réveil, une peau encore plus sèche, la gorge sèche également et des insomnies et vertiges.
Nouvelle prise de sang dans un mois pour adapter le dosage.

Vous comprenez mieux le titre de ce billet maintenant 😉 ?!

Heureusement, je ne suis pas quelqu’un de « négatif ». J’avance. Toujours. 
Les vacances arrivent dans moins d’un mois et je crois qu’elles vont faire le plus grand bien à toute la Pirouette Family 🙂

05

PS : je ne le redirai jamais assez… Merci d’être là, de lire, de nous soutenir quand il le faut, de me partager vos impressions suite à mes billets, publications & co. C’est le meilleur remède 😉 !

Publicités

20 réflexions au sujet de « Stop, la coupe est pleine ! »

  1. Courage !! Je pense à toi et ta petite famille. On ne se connait pas directement pourtant, je ne suis plus beaucoup de mamans blogueuses car je n’ai plus le temps, mais tu es restée dans mon fil d’actu FB ; je fais deux à trois fois une pause de 5 min dans la journée et je déroule un peu l’actu FB, c’est bien ou pas bien, je ne sais pas, mais j’apprends toujours des choses intéressantes et j’ai des nouvelles des mais, mais parfois je vois aussi des mauvaises nouvelles (amis ou actualités…).
    Bref, pas facile ton « actualité » à toi… 😦
    Concernant l’hypothyroïdie, je t’envoie un MP.
    Bonne journée, à bientôt !

    Aimé par 1 personne

  2. Courage ! L’hypothyroïdie (j’ai aussi, depuis 4 ans) c’est un peu nul (doux euphémisme) au début quand on n’a pas encore trouvé le bon dosage. Une fois qu’on a trouvé le bon dosage (et le bon médoc si besoin), on l’oublie, ou presque. Une vérification de temps en temps et c’est tout.
    Pour le reste, vivement les vacances … je crois qu’on est BEAUCOUP de maman à les attendre (surtout les vacances où les enfants partent un peu sans nous, non?….), mais si en plus vous ajoutez la case Hopital….

    Aimé par 1 personne

    1. C’est pas drôle si y’a pas d’option 🤣
      Bon nous les vacances ce sera à 3 à temps plein ms ça devrait faire du bien malgré tout 😊
      Et pour la thyroïde, ben je vais faire avec… pas le choix ms j’espère que comme toi le bon dosage va être trouvé !

      J'aime

  3. Je pense bien à vous. C’est vraiment pas une période facile pendant la quelle tu accumules toutes les merdes! J’espère que Martin se porte quand même mieux aujourd’hui et je te souhaite de vite trouver le bon dosage pour reprendre ta vie un peu plus sereinement! Bon courage!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s