Loisirs·Voyages et sorties

Pierre Lapin, le 1er ciné de Martin

Comme quasiment tous les mercredis, Martin met 2 minutes chrono à s’endormir en voiture lorsque je le récupère chez sa Nounou le midi (tout ça grâce au réveil trèèèèèès matinal et à la digestion…). Du coup, à 14h30 pétantes, Martin est en général en pleine forme et moi, je dois zapper ma sieste…

Hier, j’avais décidé d’innover en matière d’activités et direction le cinéma pour aller voir Pierre Lapin (de Will Gluck). Le 1er ciné de Martin, qui est âgé de moins de 2 ans et demi.
Je me suis dit qu’au pire, si c’était trop long pour lui, on s’éclipserait de la salle discrètement.

pierre lapin 01

Quelques conseils pour le 1er ciné d’un enfant

Mais à ma grande surprise, Martin a tenu jusqu’au bout. 1h30 de film (+ les pubs avant).
Alors oui, c’est vrai, il est passé du statut assis sur son rehausseur à assis sur mes genoux pour terminer debout. Mais jamais agité, pas trop bavard (c’est une pipelette) et déçu même à la fin que l’on doive quitter la salle.

Voici quelques astuces pour que la séance se déroule bien :

1. Bien choisir le film ou dessin animé

Cela paraît peut-être évident n’empêche que c’est un peu la clé du succès.
Ici, j’avais choisi Pierre Lapin.
Pour la p’tite histoire, Martin a récupéré quelques livres du Barbu racontant les aventures de Jeannot Lapin, le cousin de Pierre Lapin.
Donc lorsque je lui ai expliqué qui était le personnage principal du film, il a été séduit.

05

2. Visionner la bande-annonce

Avant d’aller au ciné, j’ai montré la bande-annonce du film Pierre Lapin à Martin, histoire de voir sa réaction et d’être à peu près certaine qu’il allait accrocher.
Quand il m’a dit qu’il voulait voir encore la vidéo, j’ai su que c’était tout bon 😉

3. Expliquer les différentes étapes

Comme pour n’importe quel « événement » (sortie, magasin…), je choisis l’anticipation.
Lorsque nous sommes arrivés dans le cinéma, j’ai tout expliqué à Martin : on va acheter le ticket, tu peux donner le ticket au monsieur qui poinçonne (pas sûr qu’il ait tout compris là hein), on va prendre un rehausseur, es-tu bien installé, les lumières vont s’éteindre, il va y avoir des pubs et ensuite arrivera Pierre Lapin, etc.

6b

Ah et j’allais oublier : Martin est propre la journée, vous le savez mais il met encore des couches à la sieste et pour la nuit.
Avant de partir, je lui ai expliqué qu’exceptionnellement, on allait opter pour la couche car le film allait durer longtemps.

Pierre Lapin, le film

Venons-en donc au film. Oui car il s’agit bien d’un film. Un film d’animation avec des lapins habillés et qui parlent mais ce n’est pas pour autant un dessin animé. Et c’était un peu mon appréhension vis-à-vis de Martin et de son jeune âge.

L’histoire

Le film est adapté des livres de Beatrix Potter racontant les histoire de Pierre Lapin.
Notre Pierre Lapin est espiègle, désobéissant, drôle et surtout il a un objectif en tête : « piquer » (pour reprendre l’expression de Martin) tous les légumes du potager de Monsieur Mc Gregor (joué par Sam Neill).
Il peut compter sur l’aide de ses 3 sœurs Trotsaut, Queue de Coton, Flopsaut et de son fameux cousin Jeannot. Mais aussi de leur jolie voisine, humaine : Béa, interprétée par Rose Byrne, qui les sort souvent de situations compliquées où le passage à la casserole n’est pas loin.
Eh oui précisons que le fameux McGregor ne se laisse par faire, il aimerait bien se manger un Pierre Lapin à la moutarde. Jusqu’au jour où il succombe à une crise cardiaque.

04

 

Là, c’est la fiesta… Mais pas longtemps car un nouveau propriétaire arrive : Thomas, le petit neveu de Mc Grégor (joué par Domhnall Gleeson), un maniaque de la propreté (coucou le Barbu !). Et forcément Thomas et Béa s’aiment bien. Beaucoup. Ce qui ne plaît pas à Pierre Lapin.

Un film qui plaît à tout le monde !

Et c’est alors parti pour de nombreuses péripéties que je ne vous dévoilerai pas.
Car ce film d’animation plaît beaucoup aux enfants avec un Pierre Lapin courageux, ingénieux et farceur. Mais les parents ne sont pas en reste avec des gags qui laissent sortir des éclats de rire. « C’est (ri)golo Maman ! » m’a lancé plusieurs fois Martin.

02

Côté casting vocal, c’est l’équipe de Babysitting, Philippe Lacheau, Elodie Fontan et Julien Arruti qui prêtent leurs voix aux héros.

Alors, il est notifié sur plusieurs articles que le film est adapté aux enfants de plus de 6 ans. Mais selon moi, un enfant de 3 ans (ou un peu moins, la preuve), peut lui aussi être captivé sans comprendre évidemment tous les revers du film.

Mon seul bémol (qui n’en est pas vraiment un) : les animaux sont rigolos et bien vivants mais les quelques passages concentrés davantage sur l’amourette des 2 acteurs peuvent paraître un peu long pour les plus petits.

La p’tite info en plus

J’ai découvert en discutant avec mes collègues (car Martin ne regarde pas la télé mais seulement des DVD) que les aventures de Pierre Lapin et ses amis sont déjà diffusées à la télé, sous forme de dessins animés (les Zouzous, ça vous parle ?).

03

Alors, ça vous tente ?
A quel âge vos loulous sont-ils allés pour la 1ère fois au ciné ?
Comment ça c’était passé ?

Publicités

11 réflexions au sujet de « Pierre Lapin, le 1er ciné de Martin »

  1. Bonjour. Je suis tombée sur votre article via Huffingpost et je voulais juste vous donner une info santé.
    J’ai travaillé un bon moment dans un cinéma et si l’accès est interdit aux moins de 3 ans, ce n’est pas pour ne pas que les bambins embêtent les autres spectateurs (bien qu’un petit qui saute tout le film sur les marches et vient s’allonger sur mes jambes ne soit pas ce qui soit de plus agréable, pour l’avoir vécu) mais pour une question de santé. Le son étant particulièrement fort et les enfants étant très sensibles aux bruits, il y a un risque de problèmes auditifs pour eux (perte d’audition notamment).
    Alors je sais que c’est décevant, que les spectateurs pensent qu’on fait ça pour gâcher leur journée en famille mais non, on pense juste à eux (et un peu à nous : on fait même signer une décharge aux parents quand les petits ont 3 ans dans quelques semaines et que l’on fait une exception).
    Bref, tout ça pour dire que si la séance s’est bien passée, c’est très bien, mais je ne saurai que vous conseiller d’attendre les 3 ans pour la prochaine. 😉

    J'aime

    1. Merci d’abord de prendre le temps de venir commenter ici. les commentaires gratuits et parfois acerbes (même si c’est le jeu) ne sont pas les plus plaisants à lire…
      Votre témoignage est d’autant plus intéressant de part votre statut.
      Cela va du coup peut-être vous étonner mais je vous rejoins complètement sur l’idée générale.
      J’aimerais juste préciser quelques points.
      . Mon petit garçon n’a pas 3 ans effectivement. Mais 2 ans et demi. Il ne regarde jamais la télé mais a le droit de temps à autre à un écran de télé, pour regarder un ou 2 épisodes d’un dessin animé via un DVD.
      . Il s’agit d’une petite salle de cinéma (qui n’en possède qu’une) et pour avoir déjà vu des dessins animés dans cette salle, j’ai pu « observer » que le son n’était pas aussi puissant que pour un film « d’adulte ».
      On s’est mis en haut dans la salle, le plus loin possible à vrai dire de l’écran.
      . Je n’ai pas caché l’âge de mon garçon à l’entrée. Si jamais l’entrée avait été refusée, je l’aurais compris. Mais suite au billet, le cinéma m’a même remercié…
      . J’étais quasiment persuadée (à 99%) que Martin tiendrait toute la séance. C’est un enfant dynamique mais qui est captivé par l’univers du spectacle et des animaux.
      Il n’a donc pas bougé, trépigné ni commenté durant la séance (juste pendant les pubs car il avait hâte de voir Pierre Lapin). Je lui ai proposé mes genoux à un moment donné à cause du rehausseur en plastique pas très confortable.
      J’avais d’ailleurs clairement prévu de m’éclipser s’il bougeait.
      . Cette séance de cinéma reste une exception. J’ai choisi ce film car Martin a plusieurs livres de Jeannot Lapin, le cousin de Pierre Lapin. En rentrant, il a d’ailleurs voulu qu’on les relise.
      . Vous n’avez rien dit de tel, mais de nombreuses personnes qui ont commenté sur la page Facebook du Huffpost (et si certaines passent ici ça peut servir) ont insinué qu’il y avait autre chose à faire que d’emmener un enfant au ciné. Certes. Et je crois pouvoir dire que les activités, notamment extérieures, que je pratique avec mon petit garçon sont plutôt nombreuses.
      . Le titre de mon billet n’est pas celui choisi par le Huffington Post. Il aurait d’ailleurs peut-être été plus judicieux de se limiter à : mes 3 conseils pour le 1er ciné de votre enfant…
      Encore une fois, je vous rejoins sur le son (qui était bien le sujet de votre message 😉 )
      Et je ne l’ai pas précisé dans le billet, erreur de ma part.
      Merci encore d’avoir pris le temps de me répondre ici.
      A bientôt peut-être 😉

      J'aime

  2. De plus en plus de médecins ( pédiatres, pédopsychiatres ) s’accordent pour déconseiller les écrans ( quels qu’ils soient ) avant 3 ans. Cela va d’ailleurs apparaître dans les prochains carnets de santé. Cf règles des 3-6-9 .

    J'aime

    1. Vous avez tout à fait raison, il me semble d’ailleurs que ce nouveau carnet de santé a déjà fait son apparition.
      Cela va du coup peut-être vous étonner mais je vous rejoins complètement sur l’idée générale.
      Je me permets juste d’apporter quelques précisions concernant mon cas.
      Mon garçon n’a pas 3 ans effectivement. Il a 2 ans et demi.
      Il ne regarde jamais la télé mais a le droit de temps à autre à un écran de télé, pour regarder un ou 2 épisodes d’un dessin animé via un DVD.
      Je ne me sers pas de la télé comme une nounou mais simplement comme une activité exceptionnelle qui parfois me dépanne vraiment. Comme lors d’une séance chez le coiffeur, qui était devenue anxiogène pour mon petit garçon (dessin animé sur le téléphone pour lui faire penser à autre chose. Evidemment, j’avais testé auparavant livres et autre activités).
      Cette séance de cinéma reste donc une exception. J’avais choisi ce film car Martin a plusieurs livres de Jeannot Lapin, le cousin de Pierre Lapin. En rentrant, il a d’ailleurs voulu qu’on les relise.
      Bref, vous l’aurez compris, cette séance et les écrans sont une exception à la maison. Pas d’excès mais pas d’interdiction non plus. Peut-être à tort…
      Merci en tout cas d’être venu commenter ici et même si vous n’adhérez pas à ma « façon de faire » j’espère malgré tout que vous aurez compris ma démarche.
      Belle journée à vous !

      J'aime

      1. Mon commentaire n’était pas un jugement sur votre façon de faire. Je crois aussi en effet qu’il ne faut pas tomber dans un extrême des interdictions. Mais moi même medecin je vois trop souvent des parents minimiser l’impact des écrans ( «  addictions », troubles de l’attention, difficulté dans les liens sociaux ….).
        Comme pour beaucoup d’autres thématiques tout est une question de dosage.
        Merci pour cet échange et bonne continuation pour vos publications.

        Aimé par 1 personne

      2. J’avais bien perçu votre message comme un commentaire bienveillant. Heureusement que ce genre d’échanges existent, ils permettent de poursuivre l’aventure du blogging avec entrain.
        Merci encore pour vos messages et à bientôt peut-être 😉 !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s