Education

Les rituels chez les enfants : place au changement !

Les routines et les rituels sont importants chez les enfants. On le lit un peu partout et je suis d’accord sur le principe. Mais j’avoue que j’aime le changement et il faut croire que Martin aussi. Alors oui, nous gardons des rituels mais à l’intérieur de ces routines, je procède régulièrement à quelques modifications. Je vous explique.

Pourquoi instaurer
des rituels ?

Eh bien tout simplement parce que les enfants aiment la routine, il y a un côté rassurant, apaisant dans la répétition, notamment sur le plan émotionnel. Une habitude s’installe et lorsque l’on répète une gestuelle, une scène, l’enfant sait ce qui va se passer ensuite et cela permet de ne pas laisser de place au stress.

Les avantages des rituels
pour les enfants
et les parents

L’organisation

Clairement, si on habitue son enfant à enlever ses chaussures en rentrant à la maison et à les ranger dans le placard, l’enfant le fera de lui-même très rapidement.
Il est habitué et reproduit les gestes de ses parents.
Je sais, je vous vois venir les mamans d’adolescents, vous allez me dire que ça ne dure qu’un temps 😉 Mais dans ce cas précis, on parle de jeunes enfants.
Et certains garderont en tête cette idée de rangement et d’organisation durant toute leur vie, hein le Barbu ?!

06
Vous voyez les chaussures de Martin en contrebas du meuble, bien alignées ? Ça ne vient pas de moi huhu !

Petite anecdote : mes parents ont gardé Martin chez nous pendant notre séjour en amoureux à Porto. Et dès qu’il voyait la moindre poussière, Martin s’exclamait : « Olalaaaa Mamé ! » Et il prenait son Papé par la main pour lui montrer où était l’aspirateur. L’habitude… du ménage !

La confiance en soi

Eh bien oui, avec la mise en place de rituels, l’enfant devient plus autonome et il prend donc de l’assurance. A tel point que si vous oubliez une étape dans le rituel, il pourrait vous le faire remarquer.
Et lorsque l’enfant refuse une étape du rituel, donnez-lui le choix. C’est lui qui décidera et il prendra donc confiance en lui. Par exemple, si votre enfant refuse de mettre son pantalon le matin, demandez-lui lequel préfère-t-il mettre : le rouge ou le bleu ?
Et confirmez son choix, dites-lui qu’il a raison, que vous êtes d’accord avec lui.
Ça ne marche peut-être pas à chaque fois mais ça vaut le coup d’essayer 😉
Vous avez peut-être l’impression de perdre du temps mais proposer au lieu d’imposer fonctionne souvent mieux.

Les rituels, utiles pour les parents

En tant que parents, les rituels facilitent le quotidien. L’enfant sait qu’il doit mettre son bavoir avant de manger, qu’il doit se laver les dents avant de se coucher, retirer sa tétine avant une activité (ce sont des exemples pris au pif !) parce que ses parents ont instauré ces habitudes. Du coup, pas besoin de négocier, d’argumenter, d’élever la voix.

La plupart du temps, on a juste à rappeler le rituel. Ou même mieux, on pose la question à l’enfant : « Que doit-on faire avant de se coucher ? » Changer la couche, mettre son pyjama, se laver les dents et lire une histoire. Dès que la parole est en marche, vous vous rendrez compte que l’enfant a bien assimilé ces habitudes. On le sait, la compréhension de l’enfant se met en place dès le départ, avant même que ses premiers mots sortent de sa bouche.

On peut même s’aider d’un repère visuel lorsque les enfants sont plus grands, comme une horloge ou un tableau. Une horloge pour montrer que lorsque l’aiguille sera sur le 7, on pourra passer à table. Ou un tableau avec des dessins qui récapitulent les différentes étapes de l’habillement par exemple.

01
Source : Pinterest

Apporter des changements
dans les rituels

La routine peut avoir des effets pervers chez certains enfants. Ces derniers peuvent avoir des réactions excessives si l’on opère des changements, ils deviennent anxieux ou colériques. Mais ils ne représentent pas la majorité.

Modifier les habitudes

Selon moi, on doit pouvoir faire évoluer les habitudes pour qu’elles s’adaptent à l’enfant. L’enfant dont le caractère se renforce, l’enfant qui grandit. Mais aussi pour ne pas provoquer de situation de stress si l’enfant se retrouve dans un autre contexte.

L’objectif, c’est de garder la complicité instaurée avec son enfant, tout en lui proposant de modifier son rituel.

L’exemple de Martin

Si l’on prend le rituel du coucher en exemple, avec Martin, nous avons procédé à quelques modifications ces derniers mois.
Après le changement de couche, pour faciliter l’heure du coucher, on disait « au revoir » à tous les animaux présents dans sa chambre en les nommant un par un. Certains avaient même droit à un bisou.

Et puis on a fait évoluer la routine. Nous avons pris ensuite un animal en particulier, son lapin jaune à qui on racontait la journée de Martin. Martin qui se rendait compte ainsi tout ce qu’il avait fait dans sa journée et qui comprenait mieux pourquoi il était temps de se coucher (prendre des forces pour le lendemain).

02
Le lapin jaune (à gauche) à qui on racontait la journée de Martin !

Et récemment, on a décidé de mettre au placard son lit de bébé (et son mobile !) pour un lit de grand.
Ce n’est pas un rituel mais on s’attendait à quelques difficultés. Rien. Bien au contraire. Le coucher n’a jamais été un véritable problème mais désormais c’est encore plus facile. C’est Martin lui-même qui demande à aller se coucher !

04
Au revoir le lit de bébé et le joli mobile !

Pour le rituel du repas, il nous arrive aussi de ne pas le faire manger à la même place, dans sa chaise habituelle. On lui explique que c’est exceptionnel et il est toujours ravi de ces petits changements.

Nous procédons aussi à des modifications dans les règles de jeux qu’ils maîtrisent, afin de lui faire découvrir de nouvelles possibilités de jeux.

Je ne sais pas si c’est dû à ces changements mais Martin n’a jamais montré de stress particulier lorsque ses rituels sont modifiés ou opérés par d’autres comme sa baby-sitter ou ses grands-parents (qu’il ne voit pas régulièrement !).

Comment agissez-vous de votre côté avec vos loulous ? 
Faites-vous évoluer les rituels selon leur âge ?

Publicités

9 réflexions au sujet de « Les rituels chez les enfants : place au changement ! »

  1. Je partage entièrement ton avis. Les rituels , repères et limites sont fondamentaux pr le bon développement des touts petits …
    A bientôt 4 ans, ma puce a encore conservé certains rituels de lorsqu elle était bébé comme par ex le coucher à 19h30 …

    Je profite au passage pr te dire que ta déco est vrt trop jolie ^^ J aime bcp !

    Annaelle

    Aimé par 1 personne

    1. Oui et je trouve ça limite touchant de les voir répéter les gestes de manière autonome 😍
      C’est une couche tôt la tienne aussi donc ! Bon le mien c’est aussi un lève tôt du coup 😣
      Et merci pour ce gentil petit mot. Je pensais justement faire un p’tit billet prochainement sur l’évolution de sa chambre depuis 2 ans. Faut juste que je trouve le temps de fouiner dans mes photos 😜

      J'aime

  2. Oui, et effectivement il est forcé de faire évoluer ces rituels avec l’enfant et les changements organisationnels de notre emploi du temps…par exemple avec l’école, plus le temps de faire de rituels trop longs les matins!

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour, je découvre ton blog et j’aime autant ce que tu as écrit sur les rituels que la déco de la chambre 😉
    Chez nous aussi, nous avons tout misé sur les rituels. Parfois un peu trop et quand tu racontes l’histoire de la place à table ça me fait rire car à l’époque, son rituel était tellement ancré que lorsque ma femme ou moi-même changions de place, ça l’ennuyait profondément au point qu’on a dû commencer également petit à petit à changer de places régulièrement avec lui pour l’aider à ne pas être trop rigide sur certains points.
    Sinon je te rejoins entièrement sur un point : c’est en montrant l’exemple qu’ils prendront leurs marques et feront finalement ce que nous espérons qu’ils fassent dans certaines situations comme ranger leurs chaussures ou manger avec des couverts.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh que c’est gentil 😍😍😍
      Et ce que tu décris, c’est exactement ça ! Ils veulent tellement reproduire certains rituels au geste près parfois !
      À nous d’apporter des petites modif’ petit à petit… et de conserver les étapes immuables 😉
      En tout cas, bienvenue ici et j’espère que mes autres billets te feront rester 😀

      J'aime

  4. Deja la chambre est magnifique, voila c’est dit ! Ici on est la famille rituelle, ca nous rassure tous vachement de savoir ce qui se passe et comment pour le dodo, notre fille a presque 18 mois et na jamais montré aucun signe de stress, grace a tout cela. Nous n’avons jamais tente de le changé , mais il est asse banale, repas, bain, tete dans la chambre et dodo ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merciii 😙
      Les rituels sont vraiment positifs et c’est clair qu’on évite pas mal de stress grâce à ça.
      Après j’aime bien opérer quelques changements selon le caractère de Martin, incorporer de nouvelles choses. Mais ce sont des changements minimes et l’ordre des différentes phases reste le même également.
      Et puis disons qu’à 2 ans le caractère peut vraiment s’affirmer et pour ne pas être tout le temps dans la confrontation j’aime bien le laisser maître de certains choix. De tous petits choix évidemment 😉
      Merci pour ton témoignage 💕

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s